La Mère Brazier, l'étoile lyonnaise

gastronomie
La Mère Brazier, l'étoile lyonnaise

Un hommage vibrant et actuel aux Mères lyonnaises.

« L'ardente Brazier » disait d'elle le poète Jacques Prévert. Impossible de ne pas évoquer Eugénie Brazier lorsqu'on s'intéresse à la gastronomie lyonnaise. Elle a 20 ans lorsqu'elle découvre la cuisine et 25 lorsqu'elle ouvre son bouchon. Elle ne quittera plus ses fourneaux jusqu'à l'âge de 72 ans. Première femme à recevoir deux fois trois étoiles au guide Michelin, elle incarne l'excellence gastronomique lyonnaise, et c'est chez elle qu'un jour le gamin Paul Bocuse entre en apprentissage.
En 2008, Mathieu Viannay, Meilleur Ouvrier de France 2004, succombe au charme de cette institution et la rachète. Il lui apporte un souffle de modernité tout en respectant son histoire et son décor d'époque dont les faïences des années 30, les parquets et les baies vitrées sont conservés.
Le chef réinterprète les plats mythiques de la Mère lyonnaise avec fidélité et sensibilité, comme la poulette de Bresse et homard bleu en cocotte, le filet de veau de lait clouté aux anchois ou le pain de brochet croustillant. La flamme Brazier est rallumée et elle lui a déjà valu deux étoiles.

La Mère Brazier
12 rue Royale
69001 Lyon

Tel : +33 (0)4 78 23 17 20

https://lamerebrazier.fr

Carte : à partir de 148 EUR